Image default
Maison et Jardin

Comment protéger la santé de votre arbre ?

Nombreux sont les facteurs qui défavorisent la santé de l’arbre. Ils peuvent être volontaires ou involontaires. Ces agressions extérieures peuvent porter atteinte à la croissance normale du bois. En l’occurrence, il est indispensable de prendre les mesures nécessaires par la réalisation des techniques de taille adaptée en fonction des besoins du végétal. L’article se portera sur les moyens utiles pour sauvegarder la vitalité de la plante.

La taille de formation

Dès son plus jeune âge, il convient de devancer la croissance de la plante. En effet, en lui fournissant des soins fréquents dès sa jeunesse, cela écartera de futures opérations pouvant le traumatiser. D’ailleurs, l’installation du houppier de la jeune plante reste encore temporaire et évolue avec le temps. De plus, la coupe permet de structurer le port du végétal.

La taille de formation consiste à réaliser des coupes successives de faible diamètre sur la plante pour obtenir la structure visée à l’âge adulte. Par ailleurs, vous devez détecter les branches cassées ou abîmées en supprimant les fourches fragiles et mal introduites des branches du végétal. En cas de doute, faites appel à un expert tel que cet élagueur dans le Loiret, il se chargera de réaliser la taille de manière adéquate.

Il est préférable de pratiquer la taille durant l’hiver pendant que la plante est au repos. La mise en œuvre de cette méthode doit être réalisée de manière répétée. Par conséquent, la fréquence de l’intervention s’étalera durant 3 années consécutives.

La taille sanitaire

Cette méthode consiste à favoriser un bon état sanitaire du végétal en supprimant toutes les parties malades de la plante. Afin de réaliser cet objectif, l’opération s’effectue en retirant les bois morts, les chicots, les branches parasitées et cassées du végétal. En effet, cette mesure préventive permet d’éviter au maximum la propagation des parasites sur l’arbre.

Il s’avère utile d’insister sur le fait que vous devez désinfecter vos matériels de coupe avant toute opération. Si vous négligez cette procédure, vous concourez à l’accroissement des agents pathogènes.

La taille architecturée

La taille architecturée vise à obtenir une structure géométrique pour ajuster le volume de la plante à votre jardin toute en respectant sa morphologie. Par ailleurs, elle consiste à créer et à maintenir la silhouette souhaitée.

De ce fait, vous devez prévoir la réalisation de cette forme artificielle dès la plantation de l’arbre. La fréquence de la coupe varie en fonction de la croissance du végétal : tous les 2 ans ou 3 ans selon le cas.

La taille d’entretien

Cette taille se réalise lorsque la plante atteint l’âge adulte. Elle consiste à diriger les branches à se développer dans le bon sens.

Par ailleurs, la pratique se fera en coupant les branches cassées et les feuilles fanées afin d’aérer la plante toute en gardant sa forme initiale avec un sécateur. Elle lui redonne à ce titre une forme harmonieuse.

L’haubanage

La technique du haubanage sert à sécuriser l’arbre dans le but d’empêcher un traumatisme à la plante par des tailles radicales. Par ailleurs, elle protège et maintien l’ossature de la plante.

L’haubanage consiste à retenir les branches fragilisées qui se penchent de façon dangereuse à l’aide d’un câble. L’opération se réalise en posant des cordes nommées haubans. En l’occurrence, cette méthode offre l’avantage d’éviter de réaliser une taille sévère.

Selon le cas qui se présente, il faut réaliser un haubanage des branches entre elles ou bien un haubanage de l’arbre. Le but de cette opération est d’éviter l’abattage de la plante, car il y a un risque de rupture mécanique du végétal. Une opération assez complexe, il est conseillé de faire appel à un élagueur professionnel pour la réaliser.

Related posts

Aménager proprement et obtenir un bel extérieur

Tamby

Nettoyage de toiture : faire appel à un professionnel

Irene

Votre future maison : comment sera-t-elle ?

sophie