Image default
Immobilier Maison et Jardin

Quand faire le ramonage de sa cheminée ?

Légalement régie par l’article 31 du règlement sanitaire départemental type, le ramonage est réalisé surtout pour des raisons de sécurité. Obligatoire au moins une fois par an (au moins deux fois par an pour certains cas), cette opération est plus recommandée à certaines périodes de l’année qu’à d’autres. Quand procéder au ramonage de sa cheminée ? Ce guide répond à vos questions.

Ramoner la cheminée idéalement au printemps

Le ramonage de la cheminée et de tous les autres appareils de combustion qui fonctionnent au bois (chaudière, poêle, etc.) est obligatoire au moins une fois par an en règle générale et au moins deux fois par an dans certains cas. Selon le Code général des collectivités territoriales, les cheminées qui desservent des appareils de chauffage à combustible solide sont concernées par cette obligation de deux interventions annuelles au minimum.

Quoi qu’il en soit, les professionnels comme l’Entreprise K. Miguel sont toujours pris d’assaut au printemps parce que c’est le meilleur moment pour procéder au nettoyage de la suie qui se fixe sur les parois internes du conduit d’évacuation de la cheminée. Au printemps, les dépôts sont assez secs pour partir facilement, sans s’incruster dans la paroi alors qu’ils ont tendance à durcir et à se fixer avec la chaleur estivale. De plus, le ramonage permet de faire le point sur l’état de la cheminée et du conduit. Le faire au printemps permet donc d’avoir du temps pour procéder aux éventuelles réparations nécessaires avant l’hiver.

Par ailleurs, comme l’été est souvent sujet à des courants d’air, une cheminée non ramonée peut être à l’origine de certains refoulements de particules ou de mauvaises odeurs. Vous n’aurez pas ce genre de désagrément si la cheminée est ramonée avant. Pour le cas des deux ramonages minimums par an, l’une des interventions est obligatoirement réalisée pendant la période de chauffe de la cheminée.

Engagez des ramoneurs professionnels

Le ramonage régulier de la cheminée réduit les risques d’incendie et d’intoxication au monoxyde de carbone. En d’autres termes, l’intervention est cruciale pour des questions de sécurité. Faire appel à des professionnels est donc de rigueur. Entendons par professionnel un ramoneur reconnu par l’organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment. À la fin de son intervention, il remet un certificat qui atteste donc que la cheminée est aux normes.

Vous l’aurez compris, le choix ramoneur est crucial, non seulement pour l’importance d’une cheminée bien nettoyée, mais également vis-à-vis de la couverture par l’assurance habitation en cas d’incendie.  Ce serait dommage de ne pas bénéficier d’une prise en charge adéquate en cas de sinistre à cause d’une cheminée qui n’a pas été ramonée dans les règles.

En tout cas, plusieurs paramètres sont donc à prendre en compte et la certification QUALIBAT est le critère le plus important. Elle garantit tout simplement le professionnalisme du ramoneur sur plusieurs points :

  • Ses compétences techniques
  • La fiscalité
  • L’assurance civile professionnelle qui protège le client en cas de dégâts causés par le ramonage

Certaines personnes souhaitent ramoner elles-mêmes leur cheminée. Alors, oui, on peut le faire, mais l’intervention n’est dans ce cas pas prise en compte légalement.  Un ramonage réalisé soi-même complètera tout simplement le ramonage annuel obligatoire d’un professionnel certifié. Cette publication aborde le sujet plus amplement si cette idée vous tente.

A lire aussi

Que couvre l’assurance habitation?

Tamby

Comment fonctionne un système d’alarme ?

Christophe

Comment protéger la santé de votre arbre ?

Tamby

Tout savoir sur les bienfaits de l’élagage

Tamby

Faire le choix de son radiateur sèche-serviette

sophie

Qu’est-ce que la construction modulaire ?

administrateur

Par quoi changer ses anciennes fenêtres ?

Christophe

Quelques conseils pour mettre en valeur la façade

Irene

Pourquoi faire appel à des experts en peintre ?

Irene