Image default
Immobilier

Premier achat immobilier : les erreurs à ne pas commettre

Premier achat immobilier : les erreurs à ne pas commettre
Notez cet article

Vous voulez faire fructifier vos économies en les mettant dans un investissement immobilier mais vous êtes novice en la matière ? Ces conseils vous permettront certainement d’y voir plus clair.

Les précautions à prendre avant d’investir dans l’immobilier locatif

Armez-vous de patience et de prudence avant de vous lancer dans un premier achat immobilier destiné à la location. En effet, un tel investissement impacte vos finances et votre patrimoine. Vous pouvez notamment rencontrer des difficultés pour trouver un locataire ou revoir le loyer à la baisse. Il convient donc de s’informer au maximum sur le type de logement, le marché locatif local, le type de location, le montant du loyer, le financement, la fiscalité ou la gestion locative.

Commencez par définir vos objectifs avant même de trouver le logement correspondant à vos goûts. Et pour cause, si vous souhaitez percevoir des loyers sur le long terme, vous ne choisirez certainement pas le même bien que si vous projetez d’y vivre. Et si vous comptez transmettre le bien à vos enfants dans quelques années, pensez aux aspects patrimoniaux de votre investissement qui incluent notamment les droits de succession et qui peuvent comporter des procédures complexes.

Vous devez également vous poser la question de savoir si vous allez revendre votre bien plus tard pour encaisser une plus-value. Si la réponse est oui, il vaut mieux privilégier un secteur où la demande est soutenue. Acheter un bien destiné au marché étudiant impose par exemple de choisir une ville qui possède un important centre universitaire. Dans le cas où vous projetez d’y passer vos vieux jours après avoir repris le logement, la sélection doit se faire comme s’il s’agissait de votre résidence principale.

Investissement immobilier et financement

A moins de disposer d’une fortune conséquente, vous devrez passer par la case crédit pour financer votre premier achat immobilier. Ne foncez pas tête baissée sur les produits qui semblent facilement accessibles, car un surendettement est vite arrivé. Préférez la chambre de bonne ou le studio si vous disposez de petits moyens. Avec un budget plus important, vous pourrez acheter deux petits appartements, ce qui vous permettra de répartir les risques liés à ce type de surface.

Gardez en tête que votre budget doit être déterminé en fonction de la somme que vous pourrez mettre dans votre investissement immobilier tous les mois. Et pour cause, généralement, un loyer ne permet pas de couvrir une mensualité de crédit sauf si vous faites un effort particulier en augmentant votre apport personnel ou si vous allongez la durée de remboursement. Mais quelle que soit l’option que vous aurez choisie, pensez à vos fins de mois pour le confort de vos proches.

Cela dit, financer un investissement locatif par le crédit est fiscalement avantageux car les intérêts de votre emprunt sont déductibles de vos revenus locatifs. Ainsi, les déductions sont proportionnelles au montant de l’emprunt, ce qui entraîne une baisse du montant de l’impôt. C’est valable aussi bien pour la location nue que pour la location meublée.