Image default
Gastronomie

Qu’est-ce qu’un torréfacteur ?

Quel est le rôle d’un torréfacteur ?

Le café provient du caféier. Il est possible de dénombrer plusieurs pays producteurs de café dans le monde. La chose à savoir est que les graines de café fraîchement cueillies subissent plusieurs étapes de transformations avant d’être buvables. La torréfaction reste une opération incontournable. Il est réalisé par un torréfacteur. Mais quel est son véritable rôle ?

Quel est l’objectif de la torréfaction ?

Les cafés extraits des caféiers sont encore verts. Un dépulpage aura ensuite lieu avant le séchage. Une fois ces deux étapes accomplies, le torréfacteur de café reprendra le relais. Son rôle consiste à fait à cuir les graines vertes. L’acte à pour objectif de modifier sa pigmentation grâce à la chaleur. L’aspect final dépendra entièrement de l’artisan. Le changement de couleur intervient après diverses réactions chimiques. L’artisan aura donc la lourde de tâche de définir la qualité du café. Le produit fini sera ensuite empaqueté et rejoindra les différents points de vente ou internet.

Quel est le matériel pour torréfier le café ?

Pour réaliser la torréfaction, le torréfacteur passe les cafés vert clair dans un énorme tambour. Ce dernier est un grilloir. Il revêt de nombreux aspects. Il peut être cylindrique ou circulaire. Pour information, la torréfaction manuelle reste le plus pratiqué dans le monde. En restant fidèle à la méthode, il est possible d’évoquer le terme torréfacteur artisanal. La machine fonctionne grâce à différentes sources d’énergie.

Il est possible d’évoquer l’électricité, le bois ou encore le gaz. L’appareil fera tournoyer les graines sans interruption. Il devient alors possible de disposer de graines uniformes. La chose à savoir est que l’instrument émet également de la chaleur. La température remonte généralement de 180 à 200 ° c. Ainsi, le café changera progressivement de couleur pour atteindre la coloration souhaitée.

Comment évolue le café dans la machine ?

La pigmentation du café découle de la durée d’exposition à la chaleur. L’apparition de la saveur et des arômes découlera aussi de ce facteur. Le torréfacteur de café est celui qui décidera l’arrêt de la cuisson. À noter que l’artisan devra agiter les graines contenues dans la machine tout au long de la torréfaction. En ce qui concerne la couleur, le café vert mirera d’abord en blanc. Puis après quelques minutes, il obtiendra successivement du café ambré, robe de moine et brun. Les changements de couleurs sont l’œuvre de deux réactions appelées la réaction de Strecker et Maillard.

Quelles sont les étapes finales de la torréfaction ?

Dès lors que le torréfacteur artisanal a trouvé la qualité optimale, il interrompra l’opération. Sachez que chaque consommateur a sa préférence en matière de goût. Certains sont attirés par les graines ambrées tandis que d’autres aiment les brunes. Après l’arrêt de cuisson, les graines sont exposées à l’air libre pendant 2 jours.

La baisse de température a pour vocation de développer divers arômes. En effet, les graines continueront encore leurs évolutions après la cuisson. L’artisan sera le plus à même de déterminer le parfum. En observant de près les graines, vous pouvez constater une augmentation de leur volume. En revanche, le poids devient plus léger.

A lire aussi

Régalez vos convives avec ces 2 apéritifs au Comté

Journal

Traiteur réception : les règles d’or à respecter avant de choisir

Claude

Cuisine marocaine : à la découverte des saveurs de l’Orient

Irene

Cafés d’Italie compatibles Nespresso®

Tom Bottom

Quelques idées de cadeaux gourmands pour tous les budgets

Odile