Image default
Emploi et Enseignement

Zoom sur le métier d’élagueur professionnel

Un élagueur est un professionnel qui s’occupe principalement des arbres en vue de l’entretenir pour sa santé ou à des fins esthétiques. Il met en œuvre ses compétences particulières au service de ses clients selon leurs attentes.

Ses missions

En premier lieu, l’arboriste élagueur fait un bilan de l’arbre sur lequel il doit travailler. Il recense les anomalies et élabore une approche sur les techniques à mettre en œuvre. Cette partie du travail consiste à faire une observation globale depuis le sol. Durant cette étape, il observe toutes les caractéristiques de l’arbre (sa dimension, son état, son espèce…)

Dans la seconde partie de son travail, il doit monter sur l’arbre afin de le tailler selon les attentes de ses employeurs ou conformément à son propre diagnostic. La manière de le tailler varie en fonction du but à atteindre (l’entretenir, le consolider ou encore à des fins architecturales).

Un projet d’élagage s’effectue avant tout pour entretenir un arbre. Tout au long de son travail, cet élagueur professionnel dans le 91 s’assure que l’arbre n’éprouve pas de dommage à cause de son intervention. Il doit toujours veiller à la santé et au bien-être de l’arbre.

Un élagueur est généralement amené à travail en équipe. Et pour cela, il doit toujours s’efforcer de garantir au maximum sa propre sécurité et celui de ses collègues. Pour ce faire, il doit gérer et organiser son chantier de manière à obtenir un espace de travail ordonné et sécuriser en conformité avec les normes de sécurité requises.

Les qualités d’un élagueur

Ce métier requiert une robustesse physique doublée d’une certaine souplesse. L’élagueur doit être en mesure de transporter de lourdes charges d’outils pendant plusieurs heures, en étant perché en haut d’un arbre peu importe le temps qu’il fait. De ce fait, il ne doit pas avoir peur du vide.

Il doit être méticuleux sur les mesures de sécurité qu’il doit prendre et se doter d’un équipement de qualité pour effectuer un travail sans le moindre risque pour sa vie ou pour les personnes aux alentours. Il doit toujours aussi prendre en considération son environnement de travail prenant en compte les conditions climatiques (gel, chaleur, pluie…), les conditions géographiques (emplacement de l’arbre) et surtout l’état de l’arbre (branches mortes ou moisi).

En plus de tout cela, il doit aussi avoir des connaissances approfondies sur la botanique afin de pouvoir localiser les pathologies ou les parasites pouvant nuire à la santé de l’arbre. Il doit aussi tout savoir sur les types d’arbres et leur mode de croissance avant de pouvoir mettre en place un plan d’action. Un élagueur doit donc élargir ses connaissances en botanique non seulement à travers ses expériences, mais aussi par le biais de l’apprentissage, car il peut être amené à se confronter à nouvelle situation.

Les risques encourus par les élagueurs

On a souvent entendu que le métier d’élagueur est un métier à haut risque pourtant on ne cerne que les risques liés au travail en hauteur. Pourtant, pour comprendre la profession d’élagage, il faut connaître tous les risques du métier. Alors, on a rassemblé ici les quelques principaux dangers auxquels un élagueur doit faire face durant son métier.

D’abord, les élagueurs sont exposés au risque de chute. Certainement, c’est une évidence du fait qu’ils doivent exercer pour la plupart du temps à plusieurs mètres au-dessus du sol, perché sur un arbre.

Puis, étant donné qu’un élagueur est amené à utiliser des matériels de coupage comme la tronçonneuse ou le scie électrique durant ses activités, il est alors livré à des risques de coupure. En effet, il peut se couper la main voire s’amputer un membre quand il travaille.

Bref, tous ces risques susmentionnés ne sont qu’une infime partie des dangers du métier d’élagueur. Certainement, il en existe bien d’autres comme les risques d’électrocution, de chute de branche.

Related posts

Des façons d’apprendre une nouvelle langue

Tamby

Externaliser son recrutement : une solution efficace pour recruter le profil recherché

Odile

Métier d’expert-comptable : Missions, formations, qualités requises et rémunération

Irene