Image default
Commerce et Economie

L’approvisionnement électrique des entreprises

L’énergie électrique est une ressource capitale pour le fonctionnement des entreprises. Ainsi, afin de satisfaire leurs besoins en énergie électrique, elles s’approvisionnent auprès des acteurs du marché.

Toutefois, il se peut qu’il y ait des pics de consommation sur le réseau électrique qui peuvent contraindre la sûreté de l’approvisionnement électrique. Découvrez ici, de plus amples informations sur le sujet. 

Les implications de l’approvisionnement des entreprises en énergie électrique

L’approvisionnement électrique des entreprises implique la sécurité d’alimentation électrique. Cela signifie que l’approvisionnement est garanti à tout moment. Dans certaines circonstances particulières, le gestionnaire de réseau électrique peut intervenir et avoir recours à plusieurs solutions pour modifier la consommation ou la production. En effet, le rôle du gestionnaire de réseau de transport d’électricité est d’assurer l’approvisionnement électrique à tous, à tout moment. Pour ce faire, il doit maintenir l’équilibre entre production et consommation. Pour ce faire, en cas de pics de consommation, il peut activer plusieurs réserves :

  • La réserve primaire ;
  • La réserve secondaire ;
  • La réserve rapide ;
  • La réserve complémentaire
  • La réserve tertiaire

Il est à noter que l’effacement électrique est un programme activable en cas de pics. Cela permet de trouver un juste équilibre entre l’offre et la demande. Cela est rendu possible grâce à la réduction de la consommation électrique de gros consommateurs comme les industries, grâce à des entreprises spécialisées dans le domaine, que vous pourrez découvrir ici.

Par ailleurs, en France, le niveau de sécurité d’alimentation est fixé à trois heures. Cela signifie que la durée moyenne pendant laquelle l’équilibre entre production et consommation ne peut être assuré est inférieure ou égale à trois heures par an. À noter que le risque lié à l’approvisionnement s’accroît pendant les périodes de grand froid. De plus, d’autres facteurs comme la non-disponibilité de plusieurs réacteurs peuvent avoir des impacts négatifs sur la sécurité du réseau électrique. 

D’ici à 2030, quelles sont les différentes prévisions en matière d’approvisionnement des entreprises en électricité ?  

Pour les années à venir, plusieurs prédictions ont été faites. D’abord, avec l’arrêt de la centrale de Fessenheim, une partie de la capacité de production (environ 1,8 GW) est perdue. Également, l’arrêt programmé des centrales à charbon va inévitablement entraîner une diminution de la production, de l’ordre d’environ 3 GW. Tout cela occasionnera donc une augmentation de la vigilance sur la sécurité de l’approvisionnement électrique.

De plus, la mise en service de l’EPR de Flamanville est repoussée.

Il faut également noter une interconnexion entre la France, le Royaume-Uni et l’Italie avec une liaison opérationnelle. 

Par ailleurs, les énergies renouvelables vont inexorablement augmenter pour atteindre 30 % en 2025. Cela permettra de respecter la trajectoire définie dans la loi de transition énergétique.

Quelles sont les périodes qui font l’objet d’études en ce qui concerne la sécurité d’approvisionnement ?

La première période est celle allant jusqu’en 2024. Pendant cette période, une forte vigilance sera observée. En effet, lors de cette période, il y aura une disponibilité dégradée du parc nucléaire, essentiellement due aux décalages des travaux de maintenance. Il y aura également des retards sur la mise en service de l’EPR de Flamanville et des retards sur les nouveaux moyens de production renouvelables.

La seconde période va de 2024 à 2026. Les différentes études menées prévoient une amélioration du niveau de sécurité d’alimentation électrique en France avec des marges d’exploitation acceptables, sans être toutefois confortables. Cette prévision optimiste est due à la mise en service de L’EPR de Flamanville ainsi que la mise en service de plusieurs projets éoliens, le développement de l’effacement électrique et les interconnexions.

La dernière période de 2026 à 2030 évoque un scénario avec une augmentation des marges et du niveau de sécurité d’approvisionnement par rapport à aujourd’hui avec une plus forte résilience du système électrique.

A lire aussi

Le système de parrainage en électricité et gaz

administrateur

Les enjeux actuels de la logistique urbaine

Irene

En quoi consiste réellement le travail du supply planner ?

Emmanuel

Comment gagner de l’argent sans s’investir ?

Irene

Kalidea : accompagner votre CE au quotidien

administrateur

Les abris en kit modulaire : solution de stockage pour les sociétés ?

administrateur

Comment choisir une vitrine réfrigérée pour votre espace de vente ?

administrateur

Les bonnes raisons d’acheter des produits locaux

Odile

Communication de crise avec LaFrenchCom

Tom Bottom