Image default
Emploi et Enseignement

Métier d’expert-comptable : Missions, formations, qualités requises et rémunération

L’intervention d’un expert-comptable au sein d’une entreprise est très importante car c’est le professionnel qui s’occupe des chiffres. En effet, l’expert-comptable compte parmi les personnages clés de l’organigramme d’une entreprise puisque c’est lui qui tient la comptabilité et c’est également sa mission de conseiller les dirigeants de l’entreprise.

Actuellement, près de 20 000 personnes exercent ce métier dans toute la France et elles interviennent dans plus de 1,5 millions d’entreprises, notamment des TPE, des PME et des grandes entreprises. Certains experts comptables emploient aussi des salariés et des stagiaires pour optimiser leurs activités.

Pour apporter donc plus de renseignements sur le métier de l’expert-comptable, il y a lieu de voir dans cet article toutes ses missions, ses formations, ses qualités et sa rémunération.

Quels sont les principaux rôles d’un expert-comptable ?

Un expert-comptable est un agent polyvalent. Il peut intervenir dans presque tous les secteurs c’est pourquoi on dit qu’il est au cœur de l’entreprise. En général, il conseille les entreprises et renforce leur développement social, juridique, financière, informatique et organisationnel. Il s’occupe également des questions fiscales et de la gestion du patrimoine.

D’un côté, pour sa mission d’opinion, l’expert-comptable est chargé d’effectuer la révision comptable et l’audit qui consiste à évaluer la situation de l’entreprise dans le but de donner un avis motivé sur la régularité et la sincérité des comptes.

Ensuite, pour les missions comptables, il s’agit en fait de l’établissement des comptes de l’entreprise et de la consolidation des comptes annuels des groupes de sociétés afin de les conformer aux recommandations du Conseils de l’ordre.

Enfin, pour les missions d’assistance et de conseil, l’expert-comptable conseille et aide à la prise de décision dans tous les domaines. Il installe aussi de bonnes relations avec les banques et les organismes financiers et il met en place des outils spécialisés et professionnels.

Comment devenir un bon expert-comptable ?

En ce qui concerne les formations et les études qui doivent être poursuivies par un expert-comptable, celui-ci doit obtenir le Diplôme d’Expertise Comptable ou DEC qui correspond à un Bac+8, après un DSCG préparé à l’ICS.

Puis, il doit effectuer trois années de stage rémunérées dans un cabinet d’expert-comptable avant de faire la rédaction et la soutenance de son mémoire. Après cela, il doit encore passer aux examens écrits appelés « Révision contractuelle et légale des comptes » ou « Epreuve de révision » ; et « Règlementation professionnelle et déontologie de l’expert-comptable » ou « Epreuve de déontologie ».

Mais ces diplômes ne suffisent pas pour devenir un bon expert-comptable. Il y a également des qualités requises pour maîtriser cette profession, telles que : la rigueur, l’organisation, le bon sens relationnel, l’esprit et la gestion d’équipe et aussi l’esprit d’analyse. Enfin, il y a aussi l’obligation de s’inscrire à l’ordre des experts comptables qui est une entité regroupant tous les experts comptables de la même région.

La rémunération des experts comptables

Il est à savoir qu’un expert-comptable peut être un employé d’une entreprise ou d’un cabinet d’expertise comptable ou un travailleur indépendant. Ainsi, il peut intervenir de manière ponctuelle ou régulière selon les besoins de ses clients mais ses prestations restent toujours les mêmes.

Pour avoir une idée de la rémunération des experts comptables en France, on peut définir un intervalle de 40 000 à 70 000 euros brut par an. Leur salaire dépend normalement de leur expérience, du volume de leurs travaux et de leurs employeurs. Puis, s’il s’agit d’un expert-comptable indépendant ou en début de carrière, son revenu brut est à environ 5 000 euros par mois.

Le code de la déontologie et la lettre de mission

L’autre point qu’il faut préciser aussi sur le métier de l’expert-comptable est le fait que celui-ci est régi par un dispositif légal particulier qui est le Code de la déontologie. Dans cette loi est prévue toutes les règles et conditions que chaque intervenant doit suivre lorsqu’il exerce leurs activités. Et cela concerne tous les experts comptables, que ce soit des salariés, des indépendants ou des stagiaires.

A titre d’illustration, il y a lieu de soulever par exemple le fait qu’il est permis à un expert-comptable de démarcher les clients de ses collaborateurs à condition qu’il ne suit pas des procédés déloyaux qui peuvent nuire aux activités des autres experts comptables.

Par ailleurs, un contrat conclu avec un expert-comptable est toujours détaillé dans une lettre de mission afin d’officialiser la collaboration entre le professionnel et ses clients. Comme tous les autres contrats, ce document contient toutes les indications qui ont été fixées d’un commun accord entre les deux parties, dont : la nature de la mission, la durée du contrat, les dates de début et de fin du contrat, les obligations de chacune des parties et le montant des honoraires de l’expert-comptable.

Related posts

Pourquoi opter pour une formation ressources humaines ?

Irene

Comment créer une entreprise ?

Irene

Trader les CFD en action, les avantages à en tirer

Irene