Image default
Commerce et Economie

Comment acquérir un domaine viticole ?

Notez cet article

L’univers du vin est un univers à part entière. Il faut bien le connaître avant de s’y intégrer. Il faut prévoir quelques centaines de milliers d’euros à investir. Le quart du montant est souvent obtenu à crédit, les trois-quarts étant l’apport personnel.

La situation géographique, un critère d’achat important

Quand la conjoncture est à tel point que le placement d’argent s’avère difficile, le domaine viticole peut être un investissement patrimonial intéressant. Cependant, l’écart des prix est considérable en fonction des vignobles et des appellations. Si dans le Var, on fixe le prix selon l’agrément du bâti qui prend en général les 80 % du montant total de l’investissement, dans le Bordelais, le plus important est la vigne. Il faut vraiment comprendre ce qu’on cherche, car le risque de mévente existe bel et bien, mais ne vous inquiétez pas pour autant, bon nombre d’investisseurs ont réussi. Il suffit de bien s’informer. Les vignobles à vendre en Occitanie, par exemple, pourront vous intéresser.

Une bonne évaluation de la propriété, gage de la réussite de l’investissement

La taille de la propriété viticole, ou mieux, de l’entreprise est à évaluer. La qualité du sol, le stock et la production sont autant de facteurs à étudier. Demandez-vous si l’exploitant tire le plein potentiel de son investissement. Tout en cherchant la réponse à cette question, évaluez également le chiffre d’affaires. Préparez-vous à gérer à la fois la récolte sur pied, la récolte en barrique et celle en bouteille. Faites un choix très sélectif. La gamme de prix compte, tout comme l’envergure de l’exploitation. Iriez-vous vaquer à un hobby en vous occupant d’un vignoble sur une surface de 2 hectares ou voudriez-vous vraiment investir sur plus d’une dizaine d’hectares ?

Sachez toutefois que la rentabilisation d’une exploitation viticole supérieure à 30 hectares est loin d’être aisée, à moins que vous ne soyez un professionnel aguerri. Évoquons toutefois le cas de ce vignoble de 10 hectares dans le domaine d’un château du XIVe siècle du Gers. La moitié du domaine produisait du vin du pays, Indication Géographique Protégée (IGP Gers). L’exploitation coûtait 1,75 millions d’euros. Dans ce cas, l’acheteur s’intéressait surtout à la propriété d’agrément, mais les fonds qu’il gagnait lui servaient juste à équilibrer ses charges, et non pour économiser de l’argent.

Enfin, ce qu’il ne faut pas faire, c’est de se ruer vers un domaine viticole qui vient juste d’arriver sur le marché. Sachez en effet que les prix se stabilisent. Avec le temps, vous observerez un ajustement allant jusqu’à 40 % de son prix initial.

Related posts

Comment optimiser l’agencement du laboratoire de votre boulangerie et pâtisserie ?

Claude

Des professionnels s’occupent de l’organisation de vos voyages professionnels sur mesure

Claude

Pourquoi faire appel à une agence de communication pour promouvoir votre entreprise ?

Claude