Image default
Non classé

Deuil familial : quelle organisation pour des obsèques réussies et méritées ?

Quand on perd un être cher, on fait tout pour lui rendre un dernier hommage digne du nom. Cela demande toutefois une organisation qui devrait, en principe, se faire dans un délai maximum de six jours. Comment s’y prendre pour tout ficelé en si peu de temps. La réponse dans cet article.

Des démarches administratives obligatoires avant l’enterrement

Il est important avant tout de savoir que les démarches à faire quand on vient de perdre un proche ne sont pas toujours les mêmes. Elles varient le plus souvent en fonction des conditions dans lesquelles est survenu le décès.

De façon générale, le processus qui conduira jusqu’à l’inhumation ou à la crémation du défunt commencera donc par un constat médical. Il se fait par un médecin si le décès a lieu dans un hôpital ou une maison de retraite. Ce dernier délivrera aux parents du disparu un certificat médical de décès qui servira pour la suite des formalités.

Si par contre la cause du décès est un suicide ou si les conditions sont troubles, il faudrait appeler la police pour faire un constat. Ensuite, se munir de ce document et éventuellement du PV ainsi que d’autres pièces pour se rendre à la maire afin de réaliser les formalités d’obtention de l’acte de décès.

Que faire pour organiser un enterrement digne du nom ?

Parallèlement à la réalisation de l’acte de décès, il faut se renseigner sur les dispositions antérieures prises par le défunt pour l’organisation de ses obsèques (existence d’un contrat obsèques par exemple).

L’étape suivante est de faire appel à une société de pompes funèbres pour l’organisation des obsèques. En étroite collaboration avec les proches, l’agence mortuaire s’occupera de :

  • transférer le corps vers une chambre funéraire le temps de mieux se préparer pour les obsèques.
  • Obtenir l’autorisation d’inhumation ou de crémation du défunt
  • Organiser les funérailles proprement dites en fonction de la volonté du défunt ou de ses proches sans oublier de tenir compte de la religion.

Comment rendre un bel hommage au défunt ?

Avant la cérémonie du dernier hommage, un créneau peut être trouvé pour permettre à quelques personnes de saluer l’âme du défunt et signer le cahier de condoléances. Pendant la cérémonie d’enterrement, d’autres rituels peuvent être prévus pour personnaliser l’hommage rendu à la personne. Il s’agit de l’utilisation de visuel, la diffusion de vidéos, lecture de poème, discours…

Une autre façon d’honorer le défunt consiste à personnaliser son monument funéraire. En plus d’apposer le nom du défunt et son titre sur la pierre tombale ou à même le caveau, on peut y graver des mots avec des couleurs et une belle typologie. On pourrait aussi y ajouter d’autres informations comme la date de naissance et la date du décès.

En somme, les obsèques réussies et méritées demandent une bonne organisation. Sans oublier qu’à la fin de tout cela, il est conseillé d’exprimer ses remerciements à l’endroit des personnes qui ont manifesté un quelconque soutien durant cette période. Il serait par conséquent de bon ton d’envoyer une carte de remerciement de décès à chacun. Plus d’informations sur ce sujet sont disponibles sur l’article https://www.dansnoscoeurs.fr/articles/comment-ecrire-une-carte-remerciement-deces

Related posts

Comment choisir une assurance chien ?

Irene

Donner un bon bain à son chat, comment faire ?

Irene

Âme sœur : comment le rencontrer et le séduire ?

Irene